Découvertes Lectures #2 – Je suis tombée amoureuse… plusieurs fois.

Je pense qu’on est nombreux, d’accord sur le fait que l’été est vraiment le bon moment pour se déconnecter du monde et de plonger dans l’univers des livres.

Holà !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous faire le deuxième article  » Découvertes Lectures  »  et plus particulièrement pour parler de ce que j’ai lu cet été !

Comme vous avez pu le constater sur déjà plusieurs de mes articles précédents, j’ai beaucoup aimé ce petit endroit cosy. Et pour la lecture encore plus ! Celui qui dit que ce petit coin n’est pas apaisant… I don’t understand !

 IMG_8572

IMG_8609

C’est parti pour les présentations !

 

IMG_8698

DSC04801

Commençons par le commencement, à savoir le premier que j’ai lu : le plus déchirant.

Malheureusement, je sais que la plupart des gens ne voudront pas lire ce livre, ou alors ils diront  » oui c’est intéressant, pourquoi pas !  » mais finalement penseront  » comment quelqu’un peut écrire une chose pareille « . Car oui, ce livre parle d’inceste.

D’amour, certes, d’un frère et d’une soeur mais d’amour.

Pour le petit résumé :

L’amour est leur seul crime.
Un roman d’amour qui vous hantera longtemps…

« Je refuse de laisser le monde extérieur nous condamner et détruire le plus beau jour de ma vie. Celui où j’ai embrassé le garçon qui hantait mes rêves depuis toujours. Sommes-nous condamnés à nous dissimuler derrière des portes closes et des rideaux tirés ? »

Il ne reste plus grand-chose de la famille Whiteley. Le père a refait sa vie à l’autre bout du monde, la mère essaie d’en faire autant. Elle dépense plus d’argent chaque mois en alcool et en fringues qu’en pension alimentaire pour ses cinq enfants. Dans la débâcle, les deux aînés, Maya et Lochan, seize et dix-sept ans, décident de prendre les choses en main. En effet, si les services sociaux s’en mêlent, ils seront séparés, placés dans des foyers aux quatre coins du pays. Luttant ensemble pour maintenir leur famille unie, ils partagent les mêmes joies et les mêmes peines. Mais peuvent-ils vraiment s’avouer ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre ?

 

C’est compliqué d’aborder ce sujet avec les autres, sans qu’ils se braquent.

Je dois dire que ce qui m’a le plus touché, c’est la misère dans laquelle les personnages vivent, je me suis, étrangement, énormément attachée aux deux plus jeunes enfants, Tiffin et Willa ! L’auteur a une manière profondément touchante de décrire leur mode de vie, surtout celle de Lochan.

Même si un chapitre sur deux est écrit du point de vue de Maya et de Lochan alternativement, je me suis bien plus attachée à Lochan. A travers ce livre on suit un garçon littéralement blessé et désespérément seul. C’est dingue a quel point on ressent sa douleur, je crois que c’est pour ça que je l’ai autant aimé.

Et à côté de ça, il y a bien évidemment cette passion. Je pense que l’amour est incontrôlable, ça ne se choisit tout simplement pas et même si c’est impensable aux yeux d’énormément de monde : c’est comme ça.

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est qu’à travers leur quotidien, on découvre, en même temps que les personnages que leur amour est bien plus fort qu’une simple relation fraternelle. Tout est vraiment très bien écrit, à la fin de chaque chapitre, un nouvel élément apparait concernant la découverte de leurs sentiments, et puis cette fin qui vous bouleverse… Même durant les cinq dernières pages, les cinq dernières, j’étais littéralement au fond du trou et je ne savais pas comment tout cela allait finir.

Je ne sais pas quoi vous dire d’autre, à part le fait que vous devez, vous devez lire ce magnifique livre. Sortez de votre zone de confort, ouvrez votre esprit et juste, lisez ce livre. Vous ne verrez plus jamais cet amour comme quelque chose de répugnant, horrible, dégoutant voir impossible et interdit mais comme quelque chose de beau, de malheureusement incontrôlable et bouleversant.

Si je devais lui mettre une note, elle serait évidemment de 10 / 10, je crois que je n’ai pas vraiment besoin de rajouter grand’chose pour que vous compreniez ce choix.

 

DSC04797

IMG_8696

Je continue donc dans l’ordre dans lequel je les ai lu.

Nos Faces Cachées. Ok. C’est définitivement et irrévocablement  MON livre préféré au monde entier !

J’ai commencé ce livre dans le train, direction Marseille. Rapidement je vois 30 pages de lues, puis 50 puis plus. Je le repose et me dit finalement que ce ne sera pas un simple livre de passage. Et que chaque page devra-être savourée comme si elle était la dernière.

Lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, je ne savais pas vraiment dans quel sens le prendre, je me demandais si il y avait également vraiment l’histoire d’amour présente ou non mais surtout, je ne savais pas si une partie était au sens figuré ou au sens propre. Je vous laisse lire le résumé et je vous explique.

Pour le petit résumé :

Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu’aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l’on retrouve en couverture des romances, et c’est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu’à ce qu’il ne le soit plus…Nos faces cachées nous conte l’histoire de cinq jeunes hommes qui ont grandi ensemble et qui partent à la guerre. C’est une histoire de deuil. De deuil collectif et individuel, de deuil de la beauté, de vies brisées, d’identités perdues. L’histoire de l’amour que porte une fille à un garçon en mille morceaux, l’histoire de l’amour que porte ce guerrier meurtri dans sa chair à une fille ordinaire. Mais aussi l’histoire d’une amitié qui vient à bout des pires chagrins, d’un héroïsme qui dépasse sa propre définition. Une version moderne de La Belle et la Bête qui nous fera découvrir avec émotion qu’il y a un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

 

Je suis littéralement, complètement tombée amoureuse de ce roman, en passant par le personnage de Fern alors qu’habituellement je n’aime pas trop les personnages féminins dans ce genre de romans qui sont selon moi trop  » parfaite  » je suis tombée amoureuse de l’histoire, de Ambrose évidemment, de son prénom aussi, oui, bref de tout.

Ce qui me laissait perplexe, était ce passage  » cinq jeunes hommes qui ont grandi ensemble et qui partent à la guerre. « , ça peut paraître bizarre mais je ne savais pas du tout comment l’interpréter, ce détail qui est totalement différent du reste ou plutôt du début de ce résumé, j’ai pensé que cela était au sens figuré. Qu’ils partaient tous pour une sorte de quête, de bataille contre eux-même pour mieux apprendre à se connaître vraiment. J’espère que j’ai bien réussi à vous expliquer le fond de ma pensé ahah !

Finalement, c’était bien au sens propre… Vous comprendrez rapidement, comment, pourquoi et quand. Car oui, l’histoire ne se déroule pas durant ces dernières années.

Si je devais lui donner une note, elle serait de… 10 / 10 évidemment ! L’histoire est simplement magnifique, les personnages sont d’une bienveillance, d’une gentillesse et en même temps d’une simplicité tellement fortes que l’on peut facilement se dire, pourquoi pas moi ? J’ai également oublié de préciser à quel point on s’attache aux personnages, en tous cas, je vous assure, il me manque réellement encore à ce jour !

Et cerise sur le gâteau, la plume de l’auteur est incroyable !! J’ai adoré le fait que l’histoire soit écrite à « il-elle » et non à « je ».

Je vais m’arrêter là car je vous assure que je peux encore vous en parler durant des mois et des mois…

Enfin bref, à lire de toutes urgences !

 

IMG_8694

C’est le livre parfait pour pas de prise de tête !

Étudier dans une université située à des milliers de kilomètres de chez elle est le seul moyen pour Avery Morgansten d’oublier ce qui est arrivé à cette fête d’Halloween, cinq ans plus tôt – un évènement qui a changé sa vie à jamais. Tout ce qu’elle doit faire est se rendre à l’heure en cours, s’assurer que le bracelet à son poignet gauche reste toujours en place, ne pas attirer l’attention sur elle, et peut-être… se faire quelques amis. La seule chose dont elle n’avait pas besoin et n’aurait jamais imaginé était d’attirer le regard d’un homme pouvant briser le futur précaire auquel elle s’était préparé.

Pour le petit résumé :

Cameron Hamilton fait un bon 1m90, a de surprenants yeux bleus et possède la faculté de la faire désirer des choses qu’elle croyait ne plus jamais pouvoir avoir. Elle sait qu’elle doit rester loin de lui, mais Cam est partout, avec son charme, son flirt et cette satanée fossette qui est tellement… attirante. Se rapprocher de lui est dangereux, mais quand ignorer la tension qui existe entre eux devient impossible, il fait alors surgir en elle quelque chose dont elle ignorait l’existence.

Quand Avery commence à recevoir des emails et coups de fil de menaces, elle est forcée de faire face à son passé, et n’a d’autre choix que de reconnaître que quelqu’un refuse de la laisser oublier cette nuit qui a tout changé. Quand la terrible vérité sortira au grand jour, réussira-t-elle à se relever ? Cam sera-t-il là pour l’aider ou bien l’entraînera-t-elle au fond du gouffre ? 

 

Le résumé est un peu long c’est vrai je m’en excuse mais en même temps, c’est vrai qu’il explique très bien l’histoire de ce livre !

Au début, je ne pensais pas du tout que j’allais accrocher plus que ça, le livre est écrit pour le coup d’une manière assez banale et parfois un peu vulgaire je trouve, pas non plus tout du long, mais parfois.

Et puis, au fur et à mesure, je me suis beaucoup attaché aux personnages, à l’histoire, surtout leur histoire d’amour que je trouve absolument à croquer, on peut encore une fois penser que cela peut nous arriver. Mais surtout ce que j’ai adoré, c’est la patience et surtout le persévérance de Cam pour être avec Avery ! Il est tout simplement adorable et on a qu’une seule envie c’est de secouer Avery par les épaules et lui dire qu’elle a un vrai petit trésor sous ses yeux !

La dernière partie que vous pouvez lire dans le résumé est traité tout au long du roman, mais je vous avoue qu’elle presque  » de trop « , peut-être pas même nécessaire, en tous cas, c’est comme ça que moi, je l’ai ressenti.

Je vais lui donner la note de 7 / 10. Cette note me semble bien dans le sens où je l’ai bien aimé, mais l’histoire reste simple, et je n’ai pas trop trop accroché avec la plume de l’auteur, mais énorme point pour le personnage de Cam !

Où sont les hommes comme ça dans la réalité sérieusement ahah !?

 

DSC04791

Et on en vient, à encore, un de mes plus gros coups de coeur lectures. Le deuxième en un seul  et même article…  Et pourtant ce n’était pas vraiment parti pour !

Je vous parle du premier tome de la trilogie  The Curse de Marie Rutkoskie.

Le deuxième tome s’appelle The Crime et le dernier The Kiss.

En plus d’être une histoire d’amour, ce livre se rapproche également d’une dystopie. Une dystopie est un récit de fiction qui décrit un monde utopique sombre.

Et c’est d’ailleurs pour cela, que je pensais que je n’allais pas forcément accrocher ou qu’au début, j’avais du mal à me mettre dedans. Je me demandais si il y allait avoir finalement ou non une histoire d’amour ou si elle allait être un minimum présente. Et finalement, oui. Mais pas de la même manière qu’un After, ou des trois autres romans dont je vous parle juste au dessus.  😉

Pour le petit résumé :

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner peut être la pire des malédictions…
Fille du général le plus titré de l’Empire, Kestrel a eu la faiblesse, alors qu’elle réprouve l’esclavage, d’acheter dans une vente aux enchères un jeune homme du nom d’Arin. Pire encore, elle a eu la bêtise de lui permettre de devenir son ami… et de laisser la ville entière s’en émouvoir. Elle n’a compris qu’au dernier moment son erreur, en découvrant l’impensable : espion aux ordres de son peuple oppressé, les Herranis, le jeune homme était là depuis le début pour la trahir, pour renverser le pouvoir.

À présent, tout a changé. Kestrel a été contrainte de lutter pour sa survie. Elle a vu ses amis tomber autour d’elle et a dû supporter la douleur de la trahison d’Arin – elle dont l’éducation entière lui souffle de tout faire pour se venger. Mais, quand il a fallu choisir son camp, elle a préféré, à son tour, l’impensable : sacrifier son bonheur pour celui des Herranis, céder à un terrible chantage qui la force à tourner le dos à Arin une bonne fois pour toutes. Elle est désormais la fiancée du fils de l’Empereur. S’ouvre, à la cour, un terrible jeu d’échec où Kestrel doit mentir à tout le monde, depuis le monarque – un homme sans pitié qui se délecte de la souffrance d’autrui – jusqu’à Arin lui-même, en passant par la masse des courtisans qui n’espèrent que sa chute.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple !

Comme je vous le disais, si vous êtes un  peu comme moi ou du moins que vous lisez les mêmes choses que moi, vous n’accrochez peut-être pas à 3000 % avec le résumé.

Déjà il y a ces noms pour qualifier deux catégories de personnes, que, personnellement, au début, je ne comprenais pas. Et surtout le cadre spatio-temporel est complètement différent de ce que l’on peut retrouver souvent, puisque il n’y en a pas vraiment un en particulier de défini.

Mais au fur et à mesure et quand même assez rapidement, on se demande ce qu’il se passe, ou plutôt ce qu’il va se passer, les secrets de chacun et surtout comme va se dérouler cette petit lovestory ! Le livre est merveilleusement bien écrit ! Si vous cherchez  quelque chose de vraiment beau, de bien écrit et qui change, ce livre est clairement celui qu’il vous faut ! Et puis, doit-on sérieusement parler de cette 1ere de couverture ? Elle est juste, tout simplement, SU BLI SSIME.

Comme je vous le disais juste au-dessus, c’est une trilogie, j’ai terminé le premier évidemment et je ne vais pas tarder à commencer le deuxième. Surtout avec la fin de ce dernier !! Comment vous dire que la fin du premier vous laisse littéralement sur les fesses et que vous n’arrivez simplement qu’à dire : c’est pas possible, ça ne peut pas se terminer comme ça !!

Et c’est avec l’immense honneur que je lui donne la merveilleuse note de…  10 / 10 aussi, oui ! Je n’ai absolument rien à lui reprocher, il est tout simplement merveilleusement bien écrit, l’histoire si tient et est magnifique, et les personnages principaux sont simplement géniaux !

J’ai tellement hâte de lire la suite !

IMG_8586

IMG_8622

 

Cela fait désormais plusieurs jours que j’ai fini d’écrire cet article, je comptais comme tous mes prochains ou précédent articles lectures, vous parler d’un cinquième livre, que j’avais également commencé à lire à la fin de cet été. J’ai été assez déçu et pour tous vous dire, je n’ai pas même réussi à le finir ! Ce qui ne m’arrive jamais, car quand bien même je n’arrive pas à accrocher, j’essaie de lui donner plusieurs chances, mais cette fois-ci, impossible. Donc comme cet article est déjà bien assez long comme ça, je pense que pour cette fois-ci ce sera bien assez ahah ! 😉

J’espère que cet article vous aura plu, malgré sa longueur, yes I know but…. je donne clairement mon avis, certes avec beaucoup de détails, mais j’aime tellement parler lecture !

 

XoXo Ama,

3 commentaires sur « Découvertes Lectures #2 – Je suis tombée amoureuse… plusieurs fois. »

  1. Wow.. je suis tombée amoureuse de Nos faces cachées tu m’as tellement donné envie de le lire, mais surtout je suis tombée amoureuse de ton écriture et de ton article en général 🤤 j’ai totalement enjoy my reading là ahah💛

    1. Je suis tellement contente de t’avoir donner l’envie de lire ce livre !! C’est le plus beau que j’ai pu lire en lovestory omg ! J’espère que toi aussi tu vas l’adorer ! 😉

Laisser un commentaire